Photo De Star Dans Leur Enfance

Des beaux-enfants, des nièces, une mari aimant, l’ex-femme ns ce dernier: ns famille de la vice-présidente, recomposée, multiraciale et multiconfessionnelle, réfléchir un peu ns l'Amérique contemporain et innove à la maison Blanche.

Vous lisez ce: Photo de star dans leur enfance


‘Vice chairman Auntie’: the extended family of Kamala Harris and Doug Emhoff.Credit...Erin Schaff/The new York Times



The nouveau York times traduit une sélection du ses meilleurs articles pour un lectorat francophone. Retrouvez-les ici.

L’investiture du Kamala Harris comme vice-présidente sera ns première à concède d’un titre: Première femme vice-présidente. Première femmes Noire. Première femme d’ascendance indienne. C’est sans compter another jalon près être franchi: celui du sa famille.

Quand grand-mère Harris endossera ce rôle et, entourée de ses proches, brisera tant du barrières, des des millions d’Américains prendront la mesure ns version concéder étendue du la famille américaine — une famille qui pourrait contribue à assouplir des notion rigides et politiquement acceptables aux la dynamique familiale ou des rôles du genre.

Sa famille est prêt pour ce moment. Meena Harris, sa nièce, porte celles derniers temps un T-shirt “Vice president Aunty” - Tante Vice-Présidente. Sa belle-fille Ella Emhoff, étudiant en beaux-arts à New York, portera ns tenue (elle a choisi une robe) qu’elle je vais lavoir elle-même tricotée. Kerstin Emhoff, la mère des beaux-enfants du Mme Harris — oui, eux et l’ex aux son mari sont amies — pourrait la colle un brin aux sauge à lintérieur son sac à main; eux est certaine que ns Capitole aurait bien besoin aux purification.


Et le sien mari Doug Emhoff sera bon sûr à ses sur les pages — une mari fier, une époux qui soutiendra la vice-présidente, qui prendra sans doute des photos du sa femmes et qui lui en outre s’apprête jusquà marquer l’histoire en devenant le premier Second gentleman (il a actuellement un les données Twitter convecteur en témoigner).


Image


Madame V-P: Kamala Harris et le sien mari Doug Emhoff cette qu’elle a accepte la nomination au poste aux vice-présidente.Credit...Erin Schaff/The nouveau York Times
La famille est viens du longtemps ns pierre angulaire des valeur américaines; d’un des rares pour lesquelles esquive gens s’accordent, déclarer l’historienne Nancy F. Cott. Elle a en outre son sens en politique. Nous a pu constater comment les premières dames, par le seul fait d’être aimables, sont susceptibles aux booster les popularité des hommes politiques, d’après d’un étude de la professionnel en sciences politique Laurel Elder. On dit souvent des épouse d’hommes politique qu'elles “humanisent” das candidats. Und une clank élargie dorient également puissant — und a le potentiel de normaliser et même aux renverser des tendances.

“Vous devez détient à dérange le faisaient que das gens prennent modèle sur celles institutions”, parlez Chasten Buttigieg, les mari ns Pete Buttegieg, qui s’est rapproché ns mari aux Mme Harris venir début du la artaserse à l’investiture démocrate. “Elles représenter tellement plus que la politique.” M. Buttigieg remarque qu’en tant plus compagnon, cette pouvait parler de ce qui rendait le sien mari “drôle ou charmant ou aimants ou exceptionnel” ns manière que etc ne pouvaient pas.

Pour les femmes, une vie familiale publique revêt meugler une important encore concéder grande : eux permet du contrebalancer la perception aux “dureté” que esquive femmes politiques peuvent véhiculer. Pour Susan Douglas, professeur du communication à l’université aux Michigan, mettre l’accent sur la maternité peut être “adoucir” l’image une femme politique quand nom de famille doit atterrissage les sujets comme, par exemple, ns guerre, foins poursuivre des personnes en justice dedans le cadre de ses responsabilités.


Ce que, bon sûr, elle ne devrait pas pour avoir à faire. Mais aux telles attentes peuvent faire que la marge ns manoeuvre convecteur se démarquer d’une conception étroite ns la clank est complet réduite — cette qui faire la famille Harris-Emhoff d’autant reconnaissance significative.

“C’est frappant”, dit Ralph Richard Banks, un professeur de pleinement à l’université ns Stanford qui a écrit dessus la race, le genre et les modèles familiaux. “D’une certaine manière, eux touchent aux différentes caractéristiques du la famille américaine et aux son évolution.”

Certains diront qu’ils reflètent les situation actuelle des Américains. Aujourd’hui, alentours un paire marié d’environ six est interracial, un personnage qui progresse puisque 1967, tout profitez-en celui coupages mariés interconfessionnels, bruyants l’institut de sondage Pew.

Mme Harris, filles d’immigrés turquie et ns Jamaïque, a été élevée avec des pratiques chrétiennes und hindouïstes, tandis que son mari, qui est blanc, a grandir en fréquentant des ‘summer camps’, ou camps ns vacances, juifs. (À de toi mariage, madame Harris a carrément part venir rituel juif de casser ns verre.)

Elle s’est marié quadragénaire — au-delà de l’âge moyen du premier mariage des femmes aux Etats-Unis, même au cas où cet lâge croît aux façon continue.

M. Emhoff différent divorcé et aurait deux enfants du son antécédent mariage. Ses enfants sont parmi ns quart des enfants de États-Unis qui ne habitent pas avec leurs de toi parents biologiques, d’après das statistiques ns Census Bureau, l’office du recensement. Mme Harris n'avait démarche d’enfants. Beaucoup de d’Américains n’en oui pas, les taux ns fertilité présent historiquement bas. Elle dit meugler qu’être “Momala” convoque ses beaux-enfants dorient le rouleau qu’elle “prend le concède à coeur”.

“On a davantage ns choix”, appelé le professeur Banks. “C’est un monnaie à l’échelle aux la entreprise mais qui n’est étape forcément même visible dans das sphères aux pouvoir.”


Une grande famille mixte

Dans son discours d’acceptation jusquà la conventions démocrate nationale en août dernier, grand-mère Harris a évoquer sa joue Shyamala Gopalan Harris, d’un immigrée arrivée adolescente en Californie auprès le rêver d’être chercheur en cancérologie, et qui éleva Kamala et sa soeur Maya après pour avoir divorcé ns leur père. Pendant longtemps, elles commanderie toutes das trois. Quand Maya son retrouvée, jusquà 17 ans, enceinte de sa fille Meena, eux sont devenir quatre.

“Ma mme et mien tante ont été des secondes mères convoque moi”, parlez Meena Harris, 36 ans, qui a la en outre date date de naissance que sa tante. (Maya Harris, par conséquent que Kamala et Doug Emhoff, ont diminué des demandes d’entretien pour cet article.)


Kamala Harris, en diriger à gauche, parlez que sa mère lui a a appris de “mettre sa clank d’abord” — la clank dans laquelle on naît et la clan qu’on se choisit.Credit...Courtesy ns Harris family

Dans cette discours, grand-mère Harris soulignait plus la clank n’était démarche seulement une affaire de sang, mais de “la famille que tu choisissez”. Les sienne comprenez vous sa meilleure ami Chrisette Hudlin, dont d’elles est la marraine des enfants. Cest Mme Hudlin lequel a présenté jusquà Mme Harris l’avocat ns monde aux spectacle “drôle et plein d’autodérision” qui est devenir son mari.

M. Emhoff dorient né jusqu’à New York und a grandi à lintérieur le new Jersey et la banlieue du Los Angeles. Il est le ligne de Barb et Mike, une mère au foyer et une créateur de chaussures lequel ont récemment dédié un grouper Facebook appelée “Grandparents à la Biden”, das grands-parents convoque Biden.

Il a lété marié durant 16 années à Kerstin Emhoff. Elle ont dérivation deux enfants: Cole, 26 ans, rang Ella, 21 ans, prénommés d’après homme Coltrane et Ella Fitzgerald.

Kerstin expliquer l’ancien paire Emhoff prendre plaisir étant adéquat traditionnel : Doug s’occupait des finances, d’elles des affaires domestiques. Tous deux travaillaient à plein temps. “Cela faisait partie de notre connected — nous étions chaque ardemment voués jusqu’à nos carrières”, explique-t-elle.


Les enfants étaient à l’école primaire et à collège quand leurs parents se sont séparés et suite Doug a emménagé dans un appartement à proximité. Nom de famille vivaient à la maison leur père ns semaine pour deux — se surnommant le “Palazzo Crew”, l’équipe ns Palazzo, du appellations de l’immeuble à lintérieur lequel il résidait, et apprenant à faire en sorte eux-mêmes ce dont leur cherki s’occupait jusque-là.

Le dîner par exemple.


Le “Palazzo Crew”, l’équipe du Palazzo: Doug Emhoff et ses enfant Cole, à gauche, Ella.Credit...Courtesy du Emhoff family

La surtout des soirs, ils jallais au éclat traiteur ns supermarché totality Foods s’acheter des sandwiches — jusqu’à cette que M. Emhoff décidé qu’il fallait que la famille se nourrisse meilleur . Ils ont commencé par essayer du faire la cuisine eux-mêmes, prédécesseur très vite du trouver d’un meilleure solution, raconter M. Lécole : des plats cuisinés loger qu’on leur livrait dessus le pas du la porte.

Voir plus: Ou Se Trouve Le Centre De Gravité De La Terre ? Centre De Gravité

C’était arrivée des grossissement de transfert à gros échelle. Blue Apron, une service de traiteur auprès livraison jusquà domicile, n’existait étape encore. Il s’agissait joli d’une “situation de genre Craigslist”, parlez M. Cole. “C’était seulement des Tupperwares aux spaghettis ordinaires avec un peu du rouge par pour que quelqu’un nous apportait — en disant un truc aux genre “c’est le dîner maison, esquive gars!”.”

La famille aime raconter comme? ou quoi Mme Harris — réputée convectif ses talents culinaires — a changé tout ça. Au ligne des années, parlez Cole, il a vu le sien père devenir “un super cuisinier”.


Hôte du la nation

M. Emhoff s’apprête à dannoncer le premièrement membre masculin du très devoir groupe des conjoints du la maison Blanche — un platine qui n / a ni description de poste, ni salaire, ni fonctions officielles.


Traditionnellement, les Première et Seconde dames jouent le platine d’hôtesses : elles sélection les décors convecteur les vacances annuelles, président des déjeuners, soumettent ns recette du famille à “First Lady Cookie Contest”, ns concours aux biscuits à faire par les Premières dame qu’organise annuel un magazine féminin.

Beaucoup ns Premières et aux Secondes dames se sont attelées à des missions plus conséquentes et à ns politique spécifique : celles dernières années, elles ont oeuvré convoque l’alphabétisation des enfant (Laura Bush), l’alimentation saine (Michelle Obama) et esquive familles ns militaires (Jill Biden). Melania effacer a lance une campagne “Be Best” visant jusqu’à lutter anti le harcèlement.

Mais des normative tacites sont demeurées. À savoir : Restez pour votre voie. Eleanor Roosevelt, lequel a phat un rôle significativement dans la mise en place aux la politique aux New Deal, s’est vu rétorquer qu’il valait meilleur qu’elle “s’en tienne jusqu’à son tricot”, et cette sentiment a perduré.

La professeure Elder, qui enseigne les sciences politiques au Hartwick university et orient co-auteur ns livre “American Presidential candidate Spouses” (Les conjoints des candidat à la présidentielle américaine) parle du “nouveau traditionalisme” : idée que les Americains préfèrent des conjoints qui soutiennent leur partenaire de façon positif (c’est nouveau), mais qui ne sortir pas aux leur galet de les soutiens (c’est traditionnel). “Les américain sont très divisés dessus la question aux savoir si tu devraient même faire travail — et eux ne veulent particulièrement pas eux soient conseillers politiques”.

Jill biden et Karen Pence ont chacune continué jusqu’à enseigner donc que ton maris étaient vice-présidents — et profitez-en Première dame, les Dre biden sera les première à conservation un emploi à pleinement temps. Son partenaire vice-présidentiel, M. Emhoff, a renoncé à cohabitation sa profession, prenant un congé permanent de son emploi d’avocat spécialisé à lintérieur le domaine aux divertissement. Dans certains cas son geste dorient un bits plus compliqué qu’un acte purement féministe — son travail aurait pu imaginer un contradiction d’intérêts — cette peut un m vu bénéficie étant cest totalement conformiste, soit traverser radical, dit le professeur Elder.

“Voir ns homme assumer ce rôle orient surprenant, donation et un bits déroutant car cela transférer en des questions des idées reçues de longue date”, a-t-elle déclaré.


Un mari Instagram: Doug Emhoff se prends-le en selfie avec sa femme prédécesseur un discours de campagne pendant esquive primaires démocrates.Credit...Alex Wong/Getty Images

Pour sa part, M. Emhoff — qui, pendant ns grande partie des primaires démocrates, oui collé dessus son étui ns téléphone “La Place ns Femme est à la maison Blanche” — semble n’avoir ne sont pas problème à en jouant un rôle de mari solidaire. À ns enfant de neuf âge qui lui demander l’automne dernier ce qu’il ferait si sa femme devenait vice-présidente, cette a répondait : “Je vais faire cette que em fais toujours… je vais la soutenir.”


Et si il n’a démarche encore notification ce jusqu’à quoi cette s’emploiera à Washington — on connaissent juste qu’il envisager d’enseigner jusquà la conférenciers de carrément de l’université aux Georgetown — cette a kd rencontré un historien pour Bibliothèque du Congrès convoque mieux compréhension le galet des Seconds partenaire au fil des époques.

Sa fille attendre qu’il confiance en soi mettra venir tricot.

Une tante vice-présidente

Quand leur “grande clank recomposée”, bénéficie la décris Ella, se faire réunira cette semaine jusqu’à Washington, ce sera la première fois de plus de deux mois elle seront alger ensemble.

La dernière fois, c’était pendant la semaine aux l’élection, dans ns maison aux Delaware où les nouvelles défilaient en continu sur les écrans, et madame Harris ne cessait de le parlant — du moins au début : “C’est génial, ne sont pas ? il est pas bien d’être da ? c’est pas incroyable d’être alger ensemble?”

Ils jai livré le temps à jouer, à faire de karaoké, à cuisiner — rang attendaient, anxieux, les résultats officiels une élection qui propulserait leur unité famille vers davantage encore du visibilité. “Un soir, nous s’est je connais mis à danser”, se rappeler M. Cole.

En autre termes, cétait une clank ordinaire lequel passait du temps ensemble — en attendant, pleins d’espoir, que histoire s’accomplisse.

Jusque là, les angleterre et sœur lécole et Ella jai eu réussi à mener une vie quasi-normale nai pas trop évoquer environ d’eux qui était leur famille, hay qui ils étaient sur le alloue de devenir.


“Ce n’est démarche une chose qu’on abandonné à ns légère”, mentionné Ella. “Par exemple, comment est-ce qu’on dit, en passant, ‘Eh bien, ma père est avocat. Ma cherki est productrice. Mien belle-mère est… les vice-présidente.”

Maintenant que la vessie a éclaté, il y a des choses tandis que ils devoir encore ns s’habituer.


Il de toi a est tombée s’habituer à x leur père comme un signe public. "C’est bizarre ns mettre CNN et aux voir mien père", dit écoles Emhoff. “Je me dis : “Attends, c’est pas ta carré là! maïs peut-être suite si?”.”Credit...Courtesy of Emhoff family

Comme par exemple, allumer CNN et cf le côté de de toi père. “Je me dis : “Attends, il est pas ta place là! maïs peut-être que aucas ?”, mentionné Cole. Ou, convectif Ella, oui soudain des dizaines de milliers d’abonnés dessus Instagram qui s’intéressent jusqu’à des choses comme son fraîche tatouage, ou, d’environ TikTok, d’un vidéo d’elle découvrir le goût une Filet-o-Fish ns McDonald.

Ils trouvent amuïssement qu’il y ont un #DougHive sournois à leur père — une jeu ns mots d’environ le amortissement du fan société #BeyHive de Beyoncé — rang que das gens s’être demandent comment? ou quoi il travaux ménagers sa former quand cest en tournée.

“Le choses que em préfère”, appelé Cole, “c’est que aucas on fait défiler l’Instagram du Doug, nous voit la progression puisque le ‘Papa’ aux base, auprès 10 les abonnés — avec un take self pris complet près du aspect — à une qui a des centaines ns milliers d’abonnés, et lequel fait ça vraiment bien.”

Si la vie qu’ils menaient jusque sans couture cessera à lintérieur à tristesse quelques jours, elle vont tenter de maintenir une bien sur normalité. Doug und Kamala sont das seuls ns cercle familial qui vivront jusquà Washington à plein temps. Esquive dîners du dimanche — d’un tradition famille qui a désormais opération sur Zoom — s’être poursuivront, même au cas où Mme Harris, dans son frais rôle, disposera sans suspect d’un peu moins aux temps convecteur cuisiner ses célèbre chiles rellenos.


‘Madame Tatie V-P’: mena Harris und Kamala Harris oui leur anniversaire à la en outre date.Credit...Courtesy de Harris family

Doug restera “Doug” convoque ses enfants — ns habitude prise quand ils étaient petits et qui a trop de duré convoque être abandonnée aujourd’hui.

Voir plus: Pompes Funebres Loos Avis De Deces, Diane Meredith

Mme Harris est toujours “Momala” convoque ses beaux-enfants rang “Auntie” pour ses nièces, neveux, filleuls und filleules. Et menoie Harris a a appris à ne jm tenter appel sa tante “Kamala”. “Elle tournera elle tête d’un coup sec convecteur dire : “Je un m Auntie, et em ne veux pas que tu m’appelles Kamala!”

De toutes les personnes façon, appelé Meena, d’elles a un frais surnom: Madam Auntie V.P. — Madame ma Tante V-P.